Aller au contenu

Le SFPQ interpelle les partis sur l'avenir des services publiques en région

Le SFPQ interpelle les partis sur l'avenir des services publiques en région

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec interpelle les partis politiques sur l’avenir des services publiques en région.


L’annonce récente de la CNESST de conserver seulement 8 bureaux ouverts sur 28 au Québec alarme le syndicat. Les deux bureaux au Lac-Saint-Jean et celui de Chicoutimi sont actuellement fermés au public, même si des employés y travaillent. 


Le président régional, Jimmy Tremblay, mentionne qu’il est essentiel de conserver des points de services ou la population peut être servie en personne. 

 

La fonction publique est vraiment dans un point de rupture où les gens ont besoin encore d'avoir des humains pour leur répondre et non des machines. On parle de plus en plus de services en ligne et de services téléphoniques et c'est inconcevable pour certains de nos citoyens.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Planète le soir
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75