• Accueil
  • Mariloup Wolfe lance un guide pour s’installer en région

Mariloup Wolfe lance un guide pour s’installer en région

Mariloup Wolfe lance un guide pour s’installer en région
HPQ

Mariloup Wolfe, l’animatrice et la réalisatrice de la série Le Grand Move, a lancé un guide pour ceux et celles qui veulent déménager en région. Parce que, avouons-le, nous avons tous déjà songé à s’installer plus loin de la ville et de ses bruits, en campagne.

C’est ainsi que Le Petit Guide du grand move est né, afin d’aider, d’orienter et d’éclairer les plus aventureux qui sont prêts à faire le grand move.

« Pour réussir son grand move, il faut le faire à 100 % »

« L’un de mes principaux constats, c’est que pour réussir son grand move, il faut le faire à 100 %. Et les gens qui réussissent le mieux leur transition sont ceux qui s’impliquent dans leur nouvelle communauté », a mentionné Mariloup Wolfe dans un communiqué.

« Parsemé de témoignages et de magnifiques photographies de paysages québécois, Le Petit Guide du grand move aborde les migrations ville-campagne sous des angles historiques, sociologiques, psychologiques et pratico-pratiques. Il propose l’exploration des quatre grands environnements – forêt, eau, champs et montagnes – qui façonnent le territoire québécois. L’ouvrage présente des données démographiques, des informations liées au marché de l’emploi et aux attraits de chaque région du Québec afin d’aider le lecteur à mettre le cap sur sa nouvelle vie… ou du moins y rêver! ».

 
 
La réalisatrice n’a pas chômé dans les dernières années! Souvenons-nous qu’elle s’est confiée sur le sujet, notamment la conciliation travail-famille, lors de son passage sur les plateaux de tournage de La Tour, en avril dernier.

L’invitée de Patrick Huard a mentionné qu’elle partage la garde de ses deux fils, Manoé et Miro, une semaine sur deux avec le père, Guillaume Lemay-Thivierge.

« Je trouve ça dur […] Nos métiers sont vraiment prenants », a-t-elle lancé.

« Quand tu décides d’avoir des enfants, il y a quand même un système scolaire qui suit. Donc, deux semaines de congé à Noël, une semaine de relâche et l’été […] On me propose des projets, ce n’est pas moi qui décide quand sont les tournages ».

 
 
« C’est l’été le problème. Le reste de l’année, ça va assez bien la conciliation travail-famille parce que, comme je suis réalisatrice, je suis en post-production, donc mon horaire, je le fais de 9 à 5. […] Hier, j’ai commencé à chercher des camps. La crise dans la maison hier soir, ça pleurait toutes les larmes de leur corps. J’essaie de les préparer mentalement parce que, effectivement, c’est peut-être le premier été où ils vont aller à des camps, mais comme bien des enfants du Québec », a-t-elle ajouté.

« Au début, j’ai trouvé ça plus dur de les avoir juste 50 % du temps. Mon horaire, j’essaie de l’organiser pour que les 50 % que je les ai, je suis complètement là […] On est vraiment flexibles. On s’échange ça facilement. C’est vraiment zen cette portion-là. Même quand on était ensemble, c’était comme ça », a conclu Mariloup Wolfe, en abordant la garde partagée avec son ex-conjoint.

Le Petit Guide du grand move est disponible dès maintenant dans toutes les librairies et les magasins à grande surface.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La Playlist
En ondes jusqu’à 20:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.